Le cannabis à travers l’Histoire

Line picture

L'histoire du cannabis de la Chine impériale à la Perse médiévale, en passant par son introduction dans la médecine occidentale moderne

Introduction

De la Chine impériale à la Perse médiévale, en passant par son introduction dans la médecine occidentale moderne, voici un petit résumé de la longue histoired’amour entre le cannabis et l’humanité.  

L’être humain utilise le cannabis depuis au moins six millénaires. C’est en Chine que les archéologues ont trouvé les premières traces de sa culture. En 4000 avant J.-C,dans le village de Pan-p’o, le cannabis servait à produire des textiles, des cordes, du papier et de l’huile. Le cannabis s’est ensuite répandu en Inde, au Tibet et d’autres régions d’Asie et du monde.

Le cannabis conquiert le monde

Nous disposonsde nombreuses sources écrites attestant de l’usage médicinal, religieux et/ou récréatif du cannabis au cours de l’Histoire. De l’Antiquité au Moyen-Âge, laplante est utilisée chez les Assyriens, dans l’Empire romain, en Égypte, chez les Perses, dans la péninsule arabique, etc. En 1500, à la faveur de laconquête espagnole et de la traite des esclaves, le cannabis est introduit enAmérique du Sud.

Le cannabis dans la médecine occidentale

En 1839, un médecin irlandais, William Brooke O’Shaughnessy, vante les vertus analgésiques et sédatives du cannabis dans une publication scientifique. Ses travaux,confirmés par ses successeurs, vont introduire l’usage thérapeutique du cannabis dans la médecine occidentale moderne.

Le cannabis médicinal va alors connaitre un certain âge d’or. Entre 1840 et 1920, il fait partie de la pharmacopée occidentale. Notamment en Angleterre où la reine Victoria elle-même en aurait consommé tout au long de sa vie…

Entre déclin et succès

Au début du XXe siècle, le recours au cannabis médicinal va toutefois reculer. En cause : l’invention des vaccins, des analgésiques synthétiques et des seringues hypodermiques,utilisées pour injecter des opiacés (morphine).

En revanche,l’usage récréatif augmente. Au point d’inquiéter les autorités américaines. En1937, le « Marihuana Tax Act » interdit l’usage et la vente de cannabis aux USA. De nombreux pays leur emboîtent le pas.

Si la prohibition porte un coup dur à l’usage médical et à la recherche sur le cannabis, elle n’a guère d’effet sur son usage récréatif ! Fin des années 60, en pleine mode hippie, la consommation de cannabis explose…

Découvertes scientifiques

En 1964, Raphael Mechoulam et son équipe identifient la principale substance psychotrope du cannabis : le delta-9-tétra-hydrocannabinol (THC). Mais il faut attendre une trentaine d’années pour mieux comprendre comment ce cannabinoïde agit sur l’organisme.

3 découvertes majeures vont fortement relancer l’intérêt de la communauté scientifique pour le cannabis :  

·     En 1988, le premier récepteur cannabinoïde est mis en évidence.

·     En 1993, un second récepteur cannabinoïde est identifié.

·     Dans la foulée, les chercheurs découvrent l’anandamide, un cannabinoïde fabriqué naturellement par notre corps.

Ces découvertes permettent d’établir l’existence ce que les scientifiques appellent désormais le système endocannabinoïde.  

Le retour en grâce du cannabis médical

Ces 20 dernières années, plusieurs pays sont revenus en arrière au niveau législatif. Le Canada aété le premier à autoriser l’accès au cannabis médical pour certaines catégories de patient.es. Plusieurs gouvernements nationaux et États américain sont aussi (ré)autorisé cet usage thérapeutique. Et rouvert grand les portes de la recherche sur le cannabis, cette « vieille connaissance » de l’humanité !  

Références

Hand A. et al., « History of medicalcannabis » in J Pain Manage, 2016.

Nos derniers articles

Line picture