Quels sont les types de produits au CBD disponible?

Line picture

Le CBD est une molécule de la plante de cannabis. Elle est aujourd'hui consommée sous divers formes décrites dans cet article

Le chanvre ou cannabis, de son nom botanique cannabis sativa est une plante qui contient plus d’une centaine de cannabinoïdes. Ce sont des substances actives qui interagissent avec le corps humain via le système endocannabinoïde. Certains de ces cannabinoïdes auraient des bienfaits, comme c’est le cas du CBD.

Qu’est-ce que cette molécule et comment le consommer. Les réponses dans ce guide pratique.

Le CBD : une molécule de la plante de chanvre

Le CBD est une molécule organique extraite de la plante de chanvre — cultivée depuis des milliers d’années pour des éventuelles vertus médicinales et pour confectionner des tissus. Il est le second cannabinoïde que l’on retrouve le plus dans le cannabis, après le THC. Mais contrairement à ce dernier, le CBD n’a pas d’effet psychotique. Par ailleurs, il ne crée pas d’addiction. Au contraire, le CBD aurait des vertus thérapeutiques. Ainsi, il permettrait de décontracter, de diminuer les douleurs, de lutter contre la déprime, etc.), c’est pourquoi sa vente est totalement légale dans de nombreux pays, notamment aux États-Unis.

D’après les récits, le CBD aurait été extrait du cannabis pour la première fois dans les années 1940 par un groupe de chercheurs de l’Université de l’Illinois. Au début, le cannabidiol était considéré comme une substance toxique. Mais les travaux du chercheur israélien Raphaël Mechoulam dans les années 1960 ont permis de mettre en évidence les vertus du CBD. Depuis, il a fait l’objet de plusieurs études scientifiques. Ses effets sur l’anxiété et la douleur ainsi que ses possibles bienfaits sur les maladies dégénératives ont fait que le CBD est aujourd’hui utilisé en pharmacologie.

Dans sa forme la plus pure, le cannabidiol se présente sous la forme de cristaux. Mais, transformé et mélangé avec d’autres matières on peut également la trouver sous forme d’huile, de crème, de compléments alimentaires, de gélules, d’e-liquides, etc. offrant ainsi plusieurs possibilités de consommation.

Statistique : comment les gens consomment-ils le CBD ?

Depuis que l’Europe a légalisé la consommation CBD, il commence à faire des émules. En effet, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à s’informer sur la substance et à le considérer comme une alternative possible pour soulager plusieurs maux. Toutefois, le CBD ne remplace pas un traitement médical et il est toujours conseillé de demander l’avis d’un médecin avant de le consommer pour éviter des interactions médicamenteuses. Par ailleurs, il est fortement déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants.

En 2018, une étude réalisée auprès de 759 consommateurs Français âgés de 18 à 70 ans a permis de mettre en exergue les statistiques suivantes :

  • 69 % des consommateurs sont des hommes contre 31 % de femmes.
  • Les 25 à 45 ans sont les plus grands consommateurs, soit 65 %. Les 18 à 25 ans ne représentent que 16 % et 8 % pour les seniors.
  • 89 % des consommateurs prennent le CBD sous forme d’e-liquide, car il est plus abordable et offre un panel de saveurs (fruité, gourmand...). Le reste est consommé dans l’ordre sous forme d’huile, de gélules, de cristaux et de fleurs.

En Belgique, près de 23 % de la population âgée de 15 à 64 ans avouent avoir déjà consommé du cannabis au moins une fois dans leur vie (enquête HIS réalisée en 2018).

Le CBD sous forme de topique (crème)

Après la pharmacologie, la cosmétologie a aussi adopté le CBD pour ses vertus anti-oxidante, antiseborrheic et de protectionde la peauanti-inflammatoires. L’application cutanée ou locale permet d’atténuer une douleur localisée ou de traiter une zone de la peau endommagée. Ainsi, contrairement au CBD fumer ou au CBD inhalation le CBD topique n’entre pas dans la circulation sanguine.

Aujourd’hui, de nombreux produits cosmétiques contiennent du cannabidiol, notamment les crèmes, les pommades, les baumes, les lubrifiants, les sérums, les déodorants à bille, etc. Le CBD topique serait utilisé entre autres pour :

  • Hydrater et régénérer la peau du visage.
  • Soigner les acnés et le psoriasis.
  • Atténuer les brûlures et les piqûres d’insectes.
  • Accélérer la cicatrisation.
  • Éliminer les crampes et les courbatures chez les sportifs.
  • Etc.

Le CBD crème serait également préconisé en prévention. Pour les traitements des douleurs articulaires (arthrite entre autres), le conditionnel est de rigueur. En effet, les études menées à ce sujet ont été effectuées sur des animaux. Aucune étude sur l’homme n’a encore été réalisée.

Pour plus d’efficacité, il est important de choisir une crème au CBD et aux composants actifs naturels tels que l’arnika, la menthe poivrée, l’aloe vera, la lavande, le beurre de karité, l’acide hyaluronique...


Le CBD sous forme orale (huiles, gummies, complément alimentaires, infusion...)

La consommation CBD sous forme orale est l’une des plus utilisées, car elle offre plusieurs possibilités. En effet, le CBD peut être ingéré sous forme d’huiles, de compléments alimentaires, d’infusions, de gummies, etc.

Le CBD huile est la manière la plus simple de consommer oralement cette substance. Elle peut être avalée telle quelle ou mélangée aux aliments pour atténuer son goût.

D’après des études, la consommation de CBD par voie orale serait moins efficace par rapport à certains autres modes de consommation. L’explication serait que le CBD une fois ingéré est absorbé par le système digestif. Il est ensuite métabolisé par le foie avant d’être transmis au sang, ce qui réduit fortement la concentration de ses composés. Malgré cela, la consommation orale permettrait de profiter des effets du CBD sur l’ensemble du corps pendant et pendant plus longtemps.

Par ailleurs, en Europe, le CBD (ainsi que d’autres cannabinoïdes) est toujours sous la législation Novel Food, cela veut dire qu’il ne peut pas être ingéré. CBX Medical recommande donc fortement de suivre les lois en vigueur dans les divers pays et a, au jour d’aujourd’hui, pris la décision de ne faire que des produits topiques.


La tisane au chanvre (CBD), une des formes de consommation orale
La tisane au Chanvre, une forme de consommation orale


Le CBD sous forme inhalatoire

Le CBD sous forme d'inhalation offre plusieurs modes de consommation : CBD à fumer (fleurs de cannabis), cigarettes électroniques, voie sublinguale. La consommation par voie aérienne permet d’éviter la métabolisation des molécules de CBD par le foie. Ainsi, le taux de biodisponibilité est élevé. De ce fait, les effets sont plus rapides et plus intenses. Attention, la consommation de fleurs de cannabis est interdite dans la plupart des pays européens, notamment en Belgique et en France, notamment parce que le taux de THC peut aller au-delà de 0,3 %.

Les e-liquides au CBD sont les plus appréciés par les consommateurs, comme dit plus haut. Ils se déclinent en différents arômes et saveurs pour s’adapter à tous les goûts. Les e-liquides peuvent contenir un haut pourcentage de CBD qu’il faudra mélanger avec une base neutre ou déjà préparés. Même s’ils contiennent du CBD à faible dosage, leur consommation doit être limitée, car à l’heure actuelle, on ne connaît pas encore les effets à long terme des cigarettes électroniques au cannabidiol sur l’organisme.

Statut légal : comment peut-on le consommer ?

Globalement, le CBD peut être ingéré, vapoté ou fumé est accepté au Canada/USA et “toléré” dans certains pays d’Europe. Pour les non-initiés, il est donc préférable de prendre du cannabidiol sous forme liquide ou de compléments alimentaires dont le taux de THC est inférieur ou égal à 2,5 mg par portion.

Chez certaines personnes, les effets peuvent mettre 4 heures pour se faire sentir. II est donc interdit de reprendre du CBD dans les heures qui suivent une première prise pour éviter une surintoxication. En cas de surconsommation extrême, certains effets secondaires pourraient apparaitre : le plus souvent par des nausées, des vomissements, des crises de panique ou d’anxiété, etc.

En Belgique, la loi est floue sur la consommation de CBD. En effet, d’un côté, elle tolère la consommation de cannabis, à condition que le taux de THC soit inférieur à 0,2 %. de l’autre, elle stipule que toute consommation de produits contenant des cannabinoïdes [notamment les compléments alimentaires considérés par la législation comme étant des novel foods] - quel que soit son pourcentage — est interdit en Belgique. Par contre, les thés et les infusions à base de feuilles et de fleurs de chanvre sont acceptés.

De ce fait, il est interdit de vendre ou d’acheter de l’huile à base de CBD pour usage oral/sublingual dans le pays. Toutefois, les pharmaciens belges sont aptes à délivrer des médicaments autorisés à base de cannabis, mais uniquement sur prescription médicale. De même, ils peuvent vendre des préparations magistrales à base de CBD sous certaines conditions.

CBX medical est le premier acteur a proposé une gamme de produits topiques 100% légaux en pharmacie, et recommande aujourd’hui cet usage



Nos derniers articles

Line picture
No items found.